Accueil       Début       Frères Keller       Ponts de Richter 1        Ponts de Richter 2        Ponts de Richter 3          Le Castor          GOTHICO-RENAISSANCE

 

Les Ponts de Richter

(réalisé avec l’aide de Jacques Pitrat)

 

Au 19ième siècle, Le pédagogue allemand Fröbel, pionnier de la pédagogie par le jeu, a conçu des jeux de construction à base de cubes en bois. S’en inspirant, les frères Lilienthal réalisent en 1875 des blocs de construction imitant la pierre. Ceux-ci permettent de réaliser de belles constructions, stables en raison du poids des pièces.

 

Couverts de dettes les frères Lilienthal (par ailleurs pionniers de l’aviation) vendent leur formule à l'entrepreneur Richter qui en 1880 dans un nouveau bâtiment produit massivement ces jeux en prenant comme Logo une Ancre de marine. 

 

 

Par la suite les mots ANCRE, ANKER, ANCHOR… reviendront fréquemment dans l’appellation de ces jeux.

 

Dès 1880, Richter fabriquait à Rudolstadt(Allemagne) des boîtes de constructions utilisant des pierres de formes variées. Ce n’est qu’en 1895 qu’il introduisit quelques pièces métalliques, en plus des pierres, pour contrer ses anciens employés, les frères Keller (voir Building with IRON & Stone).

 

BUILDING with Iron & Stone   des frères Keller

 

Building with Iron & Stone-2                    KELLER 1

 

Building with Iron & Stone-1

 

 

Nom       :  BUILDING with Iron & Stone   -          EISEN & STEIN BAU   (Construction de fer et de pierre)

Période  : 1890 à 1910

Pays       :  Allemagne

Type      : Système non meccanoïde. Construction de ponts.

Fabriqué par : Gebr. Paul & Georg Keller*   -     Rudolstädter Baukasten-Fabrik (Rudolstadt)

Diamètre des trous      :  ?

Espacement des trous :  variable.

Boîtes disponibles :?

Différentes pièces :  pièces métalliques    -     En plus des pierres pour faire les piles.       

Couleurs : métal gris et pierres ocres & crèmes

Moteurs  : aucun

 

*Dans les années 1880, les frères Keller étaient employés dans les entreprises Richter (ANKER), en 1886, ils montent dans la même ville une entreprise concurrente fabricant le même jeu de construction en pierre (SteinBaukasten), ils introduisent dès 1890 des pièces métalliques… grosse innovation à l’époque. A partir de 1896, une deuxième version de pièces métalliques est introduite. Après 1910, à la mort de l’un des frères, l’entreprise est rachetée par Richter. 

 

 

 

 

Nom  :  PONTS de RICHTER

Dès 1880, Richter fabriquait à Rudolstadt(Allemagne) des boîtes de constructions utilisant des pierres de formes variées, les premières pièces métalliques apparurent dans ces boîtes en 1895, pièces s’emboîtant sans aucune vis pour réaliser des ponts et des toitures. Ces boîtes seront vendues dans de nombreux pays sous divers noms :

ANKER-STEINBAUKASTEN, ANKER-STEENBOUWDOOS,                                            RICHTER’S ANCHOR BLOCKS, BOÎTE DE CONSTRUCTION ANCRE, ANKER-STENBYGGEKASSE, EISEN-BRÜCKEN.   

 

 

 

Accueil       Début       Frères Keller       Ponts de Richter 1        Ponts de Richter 2        Ponts de Richter 3          Le Castor          GOTHICO-RENAISSANCE

 

 

Ponts-Richter Première époque :

 Puis peu après Richter mis au point un système plus élaboré avec des bandes à glissière et des vis. 

La diffusion de ce second jeu a été confidentielle, d’abord sous le nom de Richters Brücken = Ponts de Richter puis sous le nom de Anker Brüken = Pont-Anker.  Ce sont les ponts de la première époque.

 

Ci-dessus, schéma présentant le premier modèle de pont, puis ci-dessous, les deux modèle côte à côte.

 

 

 

 

Ces premiers ponts utilisaient jusquà 22 pièces métalliques différentes de couleur gris métal..

Le développement de l'entreprise F. Ad. Richter & Cie. à Rudolstadt, sera très rapide et de nombreuses succursales et filiales s'ouvriront en Europe et aux U.S.A.

Après 1900, Richter commercialisa d’autres jeux de constructions métalliques, certains avec des pierres et d’autre sans : ANKER-BRÜKENASTEN,  ANKER-STEINBAÜKASTEN,  UNION BUILDING BLOCKS, RICHTER’S ANCHOR BLOCKS, BOÎTE DE CONSTRUCTION ANCRE, ANKER-STENBYGGEKASSE, EISEN-BRÜCKEN, ANKER-STEENBOUWDOOS, IMPERATOR(1), IMPERATOR(2) (ANCHOR en Angleterre), …

 

Nom       :  PONT-ANKER

Période  : 1895 à 1901

Pays       :  Allemagne

Type      : Système non meccanoïde. Construction de ponts.

Fabriqué par : F. Ad. Richter & Cie.* (Rudolstadt)

Diamètre des trous      :  ?

Espacement des trous :  variable (longueur des bandes modulable).

Boîtes disponibles : sans doute une seule

Différentes pièces : 22 pièces métalliques dont des vis**        En plus des pierres pour faire les piles.       

Couleurs : métal gris

Moteurs  : aucun

* Dés 1880, Richter avait commercialisé un premier jeu de construction utilisant des pierres. Ce n’est qu’en 1895 qu’il introduisit quelques pièces métalliques, en plus des pierres,  pour contrer ses anciens employés, les frères Keller (voir Building with IRON & Stone), puis peu après un système plus élaboré avec des bandes à glissière et des vis . 

La diffusion de ce second jeu a été confidentielle, d’abord  sous le nom  de Richters Brücken = Ponts de Richter. 

Après 1900, Richter commercialisa d’autres jeux de constructions métalliques, certains avec des pierres :

ANKER-BRÜKENASTEN,  ANKER-STEINBAÜKASTEN,  IMPERATOR(1), IMPERATOR(2) (ANCHOR en Angleterre) …

**Dans les années 90, deux Néerlandais, Fred Hartjes et Rob Buis en ont réalisé d’excellentes répliques.

 

 

 

Accueil       Début       Frères Keller       Ponts de Richter 1        Ponts de Richter 2        Ponts de Richter 3          Le Castor          GOTHICO-RENAISSANCE

 

 

Ponts-Richter Deuxième époque :

En 1900, Richter améliora son système de pont, ce sont les ponts de la deuxième époque. Ces ponts étaient en acier nickelée. Il y en eu deux catégories : un système utilisant des vis et des poutrelles filetées à la place d’écrous (2,5mm avec pas de 0,45), et un système par simple enclipetage. Les deux systèmes ont sans doute coexisté entre 1901 et 1907, il est difficile de déterminer le plus anciens, outre les ponts, il y avait aussi des pièces métalliques pour les toits. Une fois monté, les ponts de ces deux systèmes étaient assez voisins et sur les illustrations en couleur il était difficile de reconnaitre de quel type est le pont.

 

         

 

 

     

 

  

 

                                   

                     

 

Toutes les pièces présentées sur les pages précédentes et sur la suivante ont des trous pour être assemblées par vis. Il y a environ 38 pièces métallique pendant cette période, sensiblement autant pour le deuxième type.

 

 

            

 

Les pièces nickelées, sans trou, de cette période, appartiennent au deuxième type. Les ponts de ce type sont moins solides, les pièces sont assemblées par simple emboîtage ou glissée dans des rainures.

 

         

 

 

 

 

On reconnaît facilement les pièces du système par enclipetage par l’absence de trou sur les pièces et par le rainurage sur certaines pièces (N°56 par exemple).

 

 

Nom       :  ANKER BRUKENKASTEN*       &         ANKER STEINBAUKASTEN

Période  : 1895 à 1910 ?? **

Pays       :  Allemagne

Type      : Système non meccanoïde.      Construction de ponts et de bâtiments.

Fabriqué par : F. Ad. Richter & Cie. (Rudolstadt)

Diamètre des trous      :  2 mm

Espacement des trous :  variable

Boîtes disponibles :au moins 8 principales + compl.

Différentes pièces : 11 pièces métalliques.           En plus des pierres pour faire les piles.       

Couleurs : métal gris, bleu & maron   et pierres ocres, blanches & bleues

Moteurs  : aucun

 

*Voir PONT de RICHTER et UNION BUILDING BLOCS

**  1895- Premier type de pont. Métal gris, bandes à glissières et boulons. Voir à PONT-ANKER.

1901- Deuxième type de pont. Pièces nickelées d’abord avec vis (voir ci-dessus), puis système d’enclipetage.         

1907- Troisième type de pont. Pièces bleues et Marrons, pas de vis mais emboitage. Voir à EISEN-BRÜCKEN

 

 

 

Nom       :  UNION BUILDING BLOCKS*

Période  : 1901 – 1910 ++

Pays       : U.S.A.

Type      : Système non meccanoïde.      Construction de ponts et de bâtiments.

Fabriqué par : F. Ad. Richter & Cie. (Rudolstadt)

Diamètre des trous     : 2 mm

Espacement des trous :  variable

Boîtes disponibles :au moins 8 principales + compl.

Différentes pièces : 1901-1907 : 38 pièces nickelée

                                 1907-1910 : 11 pièces métalliques émaillées

                                      En plus des pierres pour faire les piles.       

Couleurs : 1901 : Nickelé puis après 1907 métal gris, émail bleu & marron  et pierres ocres, blanches & bleues

Moteurs  : aucun

 

 

 

*Nom sous lequel sont distribués les produits Richters à New-York

            Voir ANKER BRUKENKASTEN, PONT de RICHTER et  EISEN-BRÜCKEN

 

 

Accueil       Début       Frères Keller       Ponts de Richter 1        Ponts de Richter 2        Ponts de Richter 3          Le Castor          GOTHICO-RENAISSANCE

 

 

Ponts-Richter Troisième époque :

En 1907, Richter modifie complètement la structure de ses ponts et de ses toitures. Les pièces ne sont plus nickelées mais émaillées. Les côtés, rambardes et autres sont bleues les toitures et les platelages sont marrons. C’est encore un système sans vis mais complètement différents du précédent. C’est la troisième époque des ponts Richter. Le nombre de pièces métalliques différentes se réduit à 11 dont 5 pour le pont

 

 

 

Une petite boîte EISEN-BRÜCKEN (Ponts de Fer) permet de n’acheter que les pièces du pont, sans les cubes.

(17 x 12 x 2,3 cm).

 

       

 

 

Les ponts construit ne sont pas d’une seule pièce, mais constitués de tronçons dissociables. En plus des pièces du pont, les grosses boîtes contiennent également des pièces de toiture.

Cette grosse boîte N°7 (38 x 26 x 9 cm) contient deux étages, l’étage supérieur est divisé en deux compartiments, d’un côté les cubes en pierre reconstituée, de l’autre les pièces métalliques (pont et toiture). Initialement, ces pièces étaient fixées comme précédemment, sur trois cartons, mais comme souvent ces cartons ont disparu.

 

 

           

 

      

 

 

Cette autre boîte plus petite, N°5, comportait deux étiquettes superposées sur le couvercle, dessous pour la vente aux U.S.A. : UNION BUILDING BLOC et dessus une étiquette plus classique pour la vente en Europe : BOÏTE DE CONSTRUCTIOB ANCRE (24 x 35,5 x 4,5 cm). Cette boîte ne contient que les pièces du pont dans le petit compartiment. Comme souvent, au verso du couvercle, on trouve le plan de rangement.

   

 

   

 

 

 

            

 

Quelques petites boîtes de cette période, sans pièces métalliques.

 

              

 

Cette boîte N°11A contient des briques plus petites que les précédentes (29,5 x 20,5 x 4 cm). Il n’existe vraisemblablement pas de pièces métalliques pour ces petites pierres.

 

                 

 

 

     

Il est difficile de déterminer la fin de cette troisième époque avec ses ponts métalliques émaillés marron et bleue.

À la mort de Richter en 1910, il existait des succursales en Europe, aux États-Unis et au Japon. En Autriche-Hongrie, l'entreprise de jouets F. Ad. Richter & Cie. Fournissait la Cour de l'empereur et les membres de la famille impériale ainsi que d'autres cours européennes. Pendant plus de 40 ans, l’Autriche conserva une usine à Vienne.

Après de nombreuses années procès compliqués au sujet de l'héritage de Friedrich Adolf Richter, l'inflation après la Première Guerre mondiale a entraîné la perte totale des réserves de l'entreprise. En 1921, la société fut fondamentalement réorganisée et scindée en deux sociétés par actions détenues par l'État.  En 1953, en RDA, la société et la marque ont été transformées en une entreprise publique "VEB Anker-Steinbaukasten". Les blocs de construction ont été fabriqués à Rudolstadt jusqu'aux années 1960 et le 31 décembre 1963, la production a été officiellement arrêtée.

A ce jour la marque ANKER-STEINBAUKASTEN est toujours existante.

Jacques Pitrat complète cette période par les renseignements suivant :

Après 1910, le nombre de pièces métalliques émaillées s’est amplifié et a atteint la centaine, la numérotation commençait à 100 et j'ai un numéro 195 dans un de mes plans. Il y a eu plusieurs séries de boîtes, la plus répandue avait des numéros impairs. La boîte complémentaire passant à l'élément suivant avait le numéro suivi de A ainsi avec les N°19 et 19A, on obtenait 21.

Après 1917, Anker a commencé à vendre des boites sans pierres avec uniquement des pièces métalliques. Elles portaient le nom Eisen Brücken, elles étaient numérotées en chiffres romains. Il y avait trois boîtes de base: I, II et III, plus deux complémentaires IA et IIA. La petite boîte Eisen Brücken N°6-6 ½ est antérieur à cette période.

La boîte de pièces métalliques N était prévue pour être utilisée avec la boîte de pierres N.

L’histoire des boîtes de pont colorées est incroyablement complexe ; le décès de Richter et la première guerre mondiale n'ont pas arrangé les choses.

 

 

 

Nom       : EISEN-BRÜCKEN*

Période  : 1907 à 1910 ++

Pays       : Allemagne

Type      :  Non meccanoïde. Construction de ponts.

Fabriqué par : F. Ad. Richter & Cie. (Rudolstadt)

Boîtes disponibles : 1

Différentes pièces : 5

Couleurs : Bleu et Marron

Moteurs  : Aucun

 

*Les Ponts de Richter ont subi de nombreuses transformations depuis 1895. Ce pont correspond à la 3ième et dernière époque, c’est le 5ième modèle. Pendant cette période, les pièces métalliques étaient soit vendu dans les boîtes avec les briques (RICHTER-ANKER-STEINBAUKASTEN ), soit dans de petites boîtes sous le nom de EISEN-BRÜCKEN.

 

 


Accueil       Début       Frères Keller       Ponts de Richter 1        Ponts de Richter 2        Ponts de Richter 3          Le Castor          GOTHICO-RENAISSANCE

 

 

 

Constructions en Pierres LE CASTOR

 

En France, le brevet de ces constructions en pierres est repris, après la guerre vers 1918 et peut être même avant… par la marque LE CASTOR, bien connu pour ses jouets de construction en bois. Les pierres sont très voisines du modèle ANKER mais très légèrement plus petites.

 

 

Le CASTOR a également conçu des pièces métalliques pour construire des ponts. Le système est encore un système d’enclipetage sans vis mais très différent des systèmes RICHTER. Le métal est nickelé mais de qualité moindre que celui de la deuxième époque RICHTER. Les platelages ne sont plus métalliques, mais en carton bouilli imitant un pavage.

 

 

 Les boîtes contenant ces pièces métalliques portent le nom de CONSTRUCTION DE PONTS LE CASTOR.

Les illustrations, auto, locomotive, fiacre et personnages laisse penser à des paysages allemands vers 1900. Cela peut se comprendre pour des manuels qui inspiraient autant des manuels Richter du début du siècle. Je ne pense pas que Le Castor soit aussi ancien…

 

Le logo Le CASTOR apparaît sur le manuel.

 

       

 

        

 

      

 

             

 

Les dimensions de cette petite boite sont 27 x 19 x 5 cm. Le pourtour et les séparations sont en bois, le couvercle et le fond sont en carton.

 

 

On peut remarquer, au vu des boîtes et du cahier de modèles, la grande ressemblance entre ce jeu et celui de RICHTER.

 

           

            

            

 

 

 

Nom       :  Le CASTOR

Période  : 1920 +/- à 1940 +/-

Pays       :  France

Type      : Système non meccanoïde. Construction de ponts.   Reprise des brevets RICHTER – Pierre et Métal.

Fabriqué par : Le Castor

Boîtes disponibles : ?? Nombreuses boîtes de pierres.    Quelques-unes avec des pièces métalliques

Différentes pièces : 6 pièces métalliques différentes.       En plus des pierres pour faire les piles.       

Couleurs : métal gris et pierres ocres & crèmes      

Moteurs  : aucun

 


 

Accueil       Début       Frères Keller       Ponts de Richter 1        Ponts de Richter 2        Ponts de Richter 3          Le Castor          GOTHICO-RENAISSANCE

 

 

CONSTRUCTION PIERRE – GOTHICO-RENAISSANCE

 

C’est un jeu de construction présenté par  "Les Grand-Z-Arts J.J. France".

 

                                     

 

En dehors des cubes en pierre reconstitué, cette marque s’est spécialisée dans le modelage, en présentant des moules sur plusieurs thèmes et une matière : le PLASTICIRE ou Pâte Dure.

Il y a six boites de pierres, celle présentée ici est une des plus petite (23 x 19,5 x 4 cm) et ne permet de réaliser qu’une façade. Ces pierres ont la particularité de présenter des éléments sculptés de type Gothico-Renaissance. Les vitrages sont en carton bouilli très épais. Aucun élément métallique n’est prévu. C’est un jeu français des années 1920.

 

                                 

 

     

 

 

 

 

Accueil       Début       Frères Keller       Ponts de Richter 1        Ponts de Richter 2        Ponts de Richter 3          Le Castor          GOTHICO-RENAISSANCE