Accueil     Vapeur vive     Bing et Karl Bub   Train Sakai     Une rame Lionel    Loco U.S. en fonte   Trains C.R.    Trains LR    Autorails Joustra  

  Trains JEP     Trains Hornby    Petits trains Anglais    Trains Payá    PRIMUS ENGINEERING     Tracteurs UNSERE TAKSTRASSE    

 

Mes trains à vapeur vive

 

Cette locomotive Bing porte le N°161/575 sur le catalogue de 1909. Elle est prévue pour rouler sur des voies I de 48mm d’écartement.

Elle est présentée ici avec son tender et trois wagons de la même époque. Le pont sur lequel elle est présentée est un pont Märklin sensiblement de la même époque.

Les deux grandes roues motrices sont actionnées par deux cylindres oscillants.

Cette forme caractéristique : deux grandes roues à l’arrière, deux petites roues à l’avant est qualifiée de « pattes de cigogne ».

 

Le Logo BING bien visible à l’avant de la chaudière est caractéristique de cette période.

 

 

Cette petite Loco-tender Bing porte le N°7139/0 sur le catalogue de 1903. Elle est prévue pour rouler sur des voies 0 de 35mm d’écartement.

Elle est présentée ici avec cinq petits wagons Bing, quatre sont des wagons Bing de 1906, le deuxième est de 1930.

Elle est actionnée par un seul cylindre oscillants placé verticalement à l’arrière.

Un volant extérieur assure la régularité du mouvement qui est transmis aux roues par un train d’engrenage. Comme pour la précédente, le brûleur est constitué d’un réservoir fixé sous la cabine et d’une tuyauterie, positionnée sous les essieux, munie de quatre mèches chauffant la chaudière

 

        

 

    

 

Le logo, à l’avant de la chaudière est identique à celui de la précédente. Ce logo GBN signifie Gebrüder Bing Nürnberg, c’est-à-dire les Frères Bing à Nuremberg.

 

 

Ce train Bing est présent sur les catalogues depuis 1912. La locomotive porte alors la référence N°160/1569 puis en 1914, N°160/1565 mais le logo visible à l’avant donne une date beaucoup plus tardive : 1926. La référence sur le catalogue de 1926 est N°11/21/0

 

     

L’avant de la chaudière est conique, le logo n’y figure plus, il est maintenant sur le socle.

Ce nouveau logo date de 1925 BW signifie Bing Werke, c’est-à-dire les Entreprises Bing

 

 

Locomotive et tender Schoenner de 1905 tractant deux wagons Bing de la même période.

C’est encore un modèle de type « pattes de cigogne » dont les grandes roues arrière sont actionnées par deux cylindres oscillants.

Comme pour la locomotive Bing qui précède, l’avant est conique.

  

 

Tous ces trains sont en état de fonctionnement et ont circulé sur mon réseau 0 (Un circuit sommaire pour l’écartement I a aussi été utilisé). Ces essais sont le plus rares possible car ils demandent un gros travail d’entretien : remplacer les mèches dans les bruleurs, vider et nettoyer les chaudières, retirer les moindres traces d’eau sur les locomotives et surtout nettoyer tout le réseau car le fonctionnement de ces machines à vapeur rejette une quantité impressionnante d’eau. En fait c’est deux heures d’entretien pour un quart d’heure de plaisir, sans compter l’usure occasionnée sur ces vénérables machine. De plus la vitesse est très difficile à régler, il faut ajouter un ou deux wagons pour que les accélérations dans les lignes droites permettent quand même de prendre les virages sans se renverser.

 

 

Accueil     Vapeur vive     Bing et Karl Bub   Train Sakai     Une rame Lionel    Loco U.S. en fonte   Trains C.R.    Trains LR    Autorails Joustra  

  Trains JEP     Trains Hornby    Petits trains Anglais    Trains Payá    PRIMUS ENGINEERING     Tracteurs UNSERE TAKSTRASSE

 

 

Mes trains Bing et Karl Bub

 

Jusqu’en 1932, Bing (GBN puis BW) fabrique à Nuremberg de nombreux trains, à vapeur, à moteur mécanique et électrique à l’écartement I et 0.

En 1933, l’entreprise ferme ses portes, mes l’outillage fut repris par Karl Bub (KBN) qui continua, jusqu’à la fin des années 1930, la fabrication d’une partie du matériel ferroviaire de Bing, parfois qans aucun marquage, parfois avec le double marquage BW-GBN.

Karl BUB était une vielle entreprise de jouets à Nuremberg, fondée en 1851, dont le Logo représente un moulin avec les lettres KBN. 

Ce logo est rarement présent sur ses trains, mais le sigle KBN y figure parfois.

 

 

Cette locomotive mécanique Bing, de type 0-2-0, porte la référence N° 170/1566 sur le catalogue de 1912. Le wagons est de la même époque.

 

   

Le logo GBN est bien visible sur le devant de la cabine.

 

 

Cette petite locomotive mécanique Bing, encore de type 0-2-0, porte la référence N° 170/575 sur le catalogue de 1908. Les deux wagons sont de 1930.

Les flancs de la cabine sont marqués GBN d’un côté et 0-35 de l’autre (écartement 0 de 35mm).

 

               

A l’avant de la chaudière on retrouve le logo classique de cette époque : les lettres GBN entrelacée dans un cercle.

 

 

Ce bel ensemble Bing date de 1909. La locomotive de type 2-2-0 porte la référence N°170-1593 sur le catalogue de 1909.

 

       

 

En fait cette puissante locomotive a été reconstituée à partir de trois épaves identiques. L’une a fourni le moteur, la deuxième pour la chaudière et la dernière pour la cabine.

Cette cabine est marquée PATENT D.R.G.M. à l’avant, 0-35 sur l’un des flanc et GBN sur l’autre.

L’avant de la chaudière est conique, mais il a dû exister une version plate car le cône est rapporté sur un logo circulaire GBN.

 

   

 

     

 

Les wagons étaient prévus pour le marché francophone, ils ont le logo Bing sous le bâti, mais les flans sont écrits en français :

Compagnie Internationale des Wagons-Lits    -     Wagon Lits        -         Wagon Restaurant

et sur le fourgon : Baggage – 5000 Kg maximum

 

 

L’aménagement intérieur est complet : tables, siège, banquette etc…

 

 

Cet ensemble BING, est beaucoup plus tardif, il date de 1930, les wagons sont marqués en dessous BW. La locomotive porte la référence N°11/480/0 sur le catalogue de 1930.

Le tender vient d’une locomotive différente marquée 3820, mais il est absolument identique au tender 3800. Les trois wagons se retrouve également dans le catalogue de 1930.

 

 

 

 

 

Cet ensemble Karl Bub (KBN) date des années 1930.  Seul le tender est marqué KBN. Le fourgon ressemble beaucoup aux fourgons BING.

La petite grue est assez intéressante avec cette forme caractéristique que l’on retrouve également chez BING.

 

        

 

 

 

 

Ces deux trains KBN ne sont pas marqué. Ils datent sans doute des années 1920, ainsi que la troisième locomotive présente ci-après.

La première locomotive a un moteur électrique qui fonctionne très bien sous 24 volts bien qu’il soit prévu pour du 110 volts shunté avec une ampoule de 60 watts.

Le moteur, est réversible à l’aide d’un levier à côté de la cheminée.

Les deux autres motrices sont équipées d’un gros moteur mécanique avec un levier d’inversion de marche.

 

 

 

 

 

Cette voiture Märklin de 1930 serait tout à fait à sa place derrière l’une de locomotive Karl Bub qui précèdent

 

 

 

 

Accueil     Vapeur vive     Bing et Karl Bub   Train Sakai     Une rame Lionel    Loco U.S. en fonte   Trains C.R.    Trains LR    Autorails Joustra  

  Trains JEP     Trains Hornby    Petits trains Anglais    Trains Payá    PRIMUS ENGINEERING     Tracteurs UNSERE TAKSTRASSE    

 

 

Un Train américain fabriqué au Japon

 

 

Ce train des années 1950, en voie 0 : « HUDSON & PACIFIC », est typiquement américain, par sa forme et par ses marquages sur les wagons.

On y trouve aucune référence à son origine japonaise, pourtant en cherchant bien, sur les aiguillages et sur le croisement, on peut lire :

MADE IN JAPAN TOKYO – SAKAI PAT.

 

 

La locomotive, une 1-3-1, est en métal moulé (peut-être du ZAMAC), Le tender et les quatre wagons sont en tôle lithographiée.

 

  

 

   

 

       

 

 

Accueil     Vapeur vive     Bing et Karl Bub   Train Sakai     Une rame Lionel    Loco U.S. en fonte   Trains C.R.    Trains LR    Autorails Joustra  

  Trains JEP     Trains Hornby    Petits trains Anglais    Trains Payá    PRIMUS ENGINEERING     Tracteurs UNSERE TAKSTRASSE

 

 

Une rame Lionel

 

La locomotive Sakai tracte une rame de voitures de voyageurs Lionel

 

 

Détails des voitures Lionel avec le balcon joliment décoré à l’arrière de la voiture de queue.

 

      

 

 

 

 

Accueil     Vapeur vive     Bing et Karl Bub   Train Sakai     Une rame Lionel    Loco U.S. en fonte   Trains C.R.    Trains LR    Autorails Joustra  

  Trains JEP     Trains Hornby    Petits trains Anglais    Trains Payá    PRIMUS ENGINEERING     Tracteurs UNSERE TAKSTRASSE   

 

 

 

Une locomotive mécanique en fonte

 

 

Cette horrible machine, de marque inconnue, fonctionne parfaitement malgré son poids considérable.

En effet le corps de cette locomotive est formé de deux demi coques en fonte assemblé autour du moteur par deux vis.

Le moteur est marqué : PAT APR. 4. 1911.  1927.

Ce qui permet de dater ce jouet américain de la fin des années 1920.

 

 

 

Accueil     Vapeur vive     Bing et Karl Bub   Train Sakai     Une rame Lionel    Loco U.S. en fonte   Trains C.R.    Trains LR    Autorails Joustra  

  Trains JEP     Trains Hornby    Petits trains Anglais    Trains Payá    PRIMUS ENGINEERING     Tracteurs UNSERE TAKSTRASSE     

 

 

 

 

Une locomotive C.R. improbable

 

 

Ce jouet CHARLE ROSSIGNOL du début des années 1930, semble tracté par une locomotive incomplète, une 2-1-0.

On a envie de la réparer et de lui ajouter son essieu manquant.

Pourtant il est bien conforme aux locomotive CR de l’époque.

Depuis 1905 avec les trains de plancher, régulièrement des locomotives 2-1-0 étaient proposées dans les gammes de trains C.R., peut-être une mesure d’économie…

 

 

Au cour des année 30, la locomotive C.R. ETAT N°206 et son tender N°27 a changé plusieurs fois de couleur pour obtenir ce Marron sur la fin.

Le wagon PULLMAN CR-S-28 était marquée dans sa partie haute, difficilement lisible :

CIE INTNLE DES WAGONS LITS ET DES GRANDS EXPRESS EUROPÉENS

 

 

Cet autre train CR, devant sa gare, est aussi du début des années 1930.

Il est tracté par cette curieuse loco électrique marquée "SERIE CR – ETAT – CR.700"

 

 

 Au cours des années 1930, CR commercialisa une multitude d’autorails se voulant Bugatti.

Certains pour des voies de 28mm, d’autre pour des voies de 25mm.  Ces autorails étaient toutefois beaucoup moins élaborés que ceux de Hornby.

 

 

 

 

 Accueil     Vapeur vive     Bing et Karl Bub   Train Sakai     Une rame Lionel    Loco U.S. en fonte   Trains C.R.    Trains LR    Autorails Joustra  

  Trains JEP     Trains Hornby    Petits trains Anglais    Trains Payá    PRIMUS ENGINEERING     Tracteurs UNSERE TAKSTRASSE    

 

 

 

Des trains LR.

 

Entre 1926 et 1926, LR (Louis Roussy) produit de nombreux trains en écartement 0. C’est la troisième marque de trains jouets Français.

En 1960 LR est racheté par JeP qui interrompt la production.

Les lettres LR ont donné naissance à la marque Le Rapide que l’on retrouve sur les boîtes et catalogues des trains de Louis Roussy.

Le matériel LR était de grande qualité. Beaucoup de caisse en métal Moulé, peu de fer blanc.

Son train FLECHE D’OR, en 1932 est une réussite, il est tracté par une231 d’une grande précision.

Dans sa période la plus riche, les rails étaient en profilé laiton sur traverse en bois.

Une autre grande réussite de Louis Roussy est sa célèbre réplique en ZAMAC, de la Micheline N°5, que j’ai utilisé comme modèle pour la réaliser en Meccano.

 

Ci-dessous un train PLM : Loco-Tender carénée mécanique 020T en Zamac (1939 ?) et deux voitures de 1928-1933.

 

 

Cette autre loco-tender PLM est électrique, encore une 020T. Un bel ensemble de 1933-1934.

 

 

Ci-dessous un train de marchandises, de 1938, tracté par une  B électrique type boîte à sel

 

 

Ce train bas de gamme en tôle lithographiée date des années 50. Conçu pour concurrencer les trains analogue JeP ou Hornby, il n’empêchera pas le déclin de la firme.

Il est tracté par une petite 020 électrique.

 

 

Cet autre locomotive mécanique bas de gamme des années 50 est une copie intermédiaire entre la série M et le train Express Hornby de la même époque.L

 

 

Les boîtes d’accessoires LR sont toujours marquées LE RAPIDE.

Le transformateur 5 vitesses 110 volts est assez caractéristique de la marque.

 

   

 

Ci-dessous, les très beaux rails, aiguilles et croisement en profilés laiton sur traverses de bois.

 

 

 

Accueil     Vapeur vive     Bing et Karl Bub   Train Sakai     Une rame Lionel    Loco U.S. en fonte   Trains C.R.    Trains LR    Autorails Joustra  

  Trains JEP     Trains Hornby    Petits trains Anglais    Trains Payá    PRIMUS ENGINEERING     Tracteurs UNSERE TAKSTRASSE    

 

 

Les Autorails JOUSTRA

 

Les Jouets de Strasbourg, spécialisés surtout dans le jouet en tôle, n’ont réalisé que très peu de trains, et surtout des Autorails.

Ces autorails mécaniques ont existé de 1938 à 1960. On peut en trouver à deux, trois ou quatre voitures. De couleur assez variables selon l’époque :

Vert foncé et vert clair ou vert foncé, crème et gris ou rouge, crème et gris ou enfin bleu, crème et gris. Seuls ces derniers avaient parfois trois ou quatre voitures.

Ils sont présentés ici devant une gare CR.

 

1952

 

1950

 

Cet autorail à trois voitures de 1955, la flèche d’argent, est électrique et fonctionne sur pile.

 

 

Ces petits autorails de 1952 pour voies de 28 mm, ont existé en rouge, vert ou bleu, mais toujours avec le haut crème.

Ils sont présentés devant une petite gare JeP.

 

 

 

La caisse du petit autorail précédent est reprise ici pour habiller ce curieux monorail de 1952.

 

 

 

 

 

Accueil     Vapeur vive     Bing et Karl Bub   Train Sakai     Une rame Lionel    Loco U.S. en fonte   Trains C.R.    Trains LR    Autorails Joustra  

  Trains JEP     Trains Hornby    Petits trains Anglais    Trains Payá    PRIMUS ENGINEERING     Tracteurs UNSERE TAKSTRASSE     

 

 

Quelques trains JEP

 

Les Jouets de Paris ont a leur actif, une très grande panoplie de trains, surtout en voie 0.

Sortie de tunnel pour ce petit train mécanique de 1927 prévu pour des voies de 33mm

 

 

Un train de 1920, loco 020, avec fourgon, wagon teck et voiture postale devant la gare

 

 

Ce type de locomotive était un modèle très simpliste, sans renversement de marche et sans embiellage.

 

 

 

Cette locomotive 020, également de 1920, est construite sur la même caisse que la précédente.

C’est un modèle plus riche, elle a une marche avant et arrière et un système d’embiellage.

 

 

Cet autre train, tracté par une "Boîte à Sel" lithographiée de 1925 comporte une voiture imitation Teck "COMPAGNIE INTERNATIONALE DES WAGONS LITS" de 1921 et un fourgon de la "Flèche d’Or". On remarque les deux containers à bagages, détachables, de chaque côté de la cabine. Ils étaient prévus pour être embarqués sur le Ferry pour les voyageurs continuant jusqu’à Londres.

 

 

Ces deux Locomotives électrique de type 120 sont des années 1930.

Celle de devant est de 1933, celle du fond, carénée est de 1938, on la trouve encore sur les catalogues en 1952.

 

 

Trois petits locos mécaniques de 1931, une de type 020 et deux de type 120. Les tenders N°462 correspondent à des locomotives plus anciennes.

En dessous la petite locomotive 020 carénée est de 1938

 

 

 

Ce petit train de 1935 est tracté par une locomotive électrique PO, sans renversement de marche.

C’est l’une des premières à utiliser le transformateur 20 volts, camouflé dans cette sous-station à gauche.

 

 

Une des grandes nouveautés, pour JEP en ce début des années 1930 est le remplacement des rhéostats à lampes (à gauche), par des transformateurs (à droite).

Les rhéostats à lampe avaient l’avantage de fonctionner, même en courant continu contrairement aux transformateurs.

En effet certains quartiers de Paris et d’autre grandes villes étaient encore alimentés en 110 volts continu.

Son gros inconvénient était que, en cas de déraillement c’était, du 110 volts qui alimentait les rails… bonjour les picotements fort désagréables.

Dans ses débuts, le transformateur était camouflé dans les éléments du décor.

Ici c’est une Sous-Station électrique comme on en trouvait, sur le Metro, et la ligne Paris-Orléans.

       

 

L’autorail prévu dans cette boîte de 1935 était alimenté par le transformateur contenu dans cette Sous-Station.

L’autorail présenté ici est mécanique, mais de forme identique et également de 1935.

 

 

En 1952, les moteurs à aimants permanents, de type AP5, révolutionnent les trains JEP en voie zéro.

Une première locomotive-tender de type 120T est remplacée en 1955 par une 131T ci-dessous qui utilisera la même carrosserie.

 

 

 

Petit train caréné pour voie de 25 mm – 1953 à 1955

 

 

 

Accueil     Vapeur vive     Bing et Karl Bub   Train Sakai     Une rame Lionel    Loco U.S. en fonte   Trains C.R.    Trains LR    Autorails Joustra  

  Trains JEP     Trains Hornby    Petits trains Anglais    Trains Payá    PRIMUS ENGINEERING     Tracteurs UNSERE TAKSTRASSE    

 

 

 

Quelques trains Hornby

 

Le premier train présenté ici n’est malheureusement pas à moi.

Mon ami Gaston m’a permis de prendre ces quelques photos de ce train exceptionnel.

En 1920, Frank Hornby propose ce train entièrement démontable (27 pièces), à l’aide d’une visserie identique à la visserie Meccano, mais nickelée au lieu du cuivré habituel.

Ce train ne sera disponible en France qu’en 1921. On peut remarquer le logo MLDL (Meccano Limited Liverpool).

Le N°2710 sur la cabine se retrouvera par la suite sur les tenders des locomotives 020 des années 1920.

Dans sa version initiale, il y avait des tampons entre la loco et le tender. Cette erreur a été rapidement corrigée, mais les trous sont restés la première année.

Les tampons étaient ceux de Meccano, les petits du début.

Les attelages étaient aussi des crochets Meccano, d’abord les petits crochets en laiton puis le système universel nickelé que l’on voit ici.

 

 

 

 

A partir de 1922 d’autre trains de formes très voisines vont remplacer ce train, mais ils ne seront plus démontables.

D’abord le train ZULU ou ZOULOU puis des trains portant les logos des principales compagnies ferroviaires (Etat, Est, PLM…), et toujours avec la référence 2710 sur le tender.

 

 

 

Ce wagon étaient richement décorés avec 6 portes ouvrantes (1930).

 

 

Entre 1926 et 1936, cette belle "Pacific" 221 N°31801, existe en deux versions, mécanique ou électrique, pour les compagnies Nord ou PLM.

La rame de wagons tractée est plus récente, elle est de 1954.

 

 

 

  

 

Loco-Tender 020 PLM de 1933

 

 

  

 

Cette loco électrique PO, type B, est de 1931, la rame de wagons très disparate est de 1923-1927.

Une version avec pantographes simplifié est apparue en 1938, celles-ci-dessous sont de 1950

 

 

 

A gauche un coffret de 1935 avec des voitures marqués I, II et III, il y avait encore trois classes sur les lignes françaises. A droite un coffret de 1939.

 

      

 

 

Au-dessus un train de 1939, en dessous, la motrice d’un brun plus clair est de 1951.

 

 

 

On peu remarqué la voiture de voyageurs de 1950 marqué II alors que la même de 1939 est marqué III

 

 

Tracté par une fausse BB, ce train est de 1954

 

 

   

 

Les Autorails Bugatti de Hornby ont existé de 1936 à 1957. De nombreuses variantes se sont succédées avec une, deux ou trois voitures.

Il y eut des modèles, PLM, bleus et crème (1936-1940) et des modèles rouges et crème marqué ETAT jusqu’à 1940, puis à deux voitures marqués SNCF de 1953 à 1957.

 

 

 

 

Cette petite loco-tender anglaise de type 020 est de 1927. Les wagons sont d’après guerre.

 

 

Cette autre loco-tender anglaise de type 020, British Railway date de 1954 avec des wagons de 1923-27

 

 

Encore une loco British-Railway. Celle-ci porte le N°50153, elle est de 1955. Elle tracte des wagons de 1950-54.

 

 

Les deux voitures tractées, ci-dessous, sont de 1947-55

 

 

 

Cette autre loco anglaise N°5600, LMS, est1948.

 Elle tracte des wagons LMS  de 1950.

 

 

 

Cette loco British-Railway, N°60199 est de 1954. Le wagon SHELL est de 1923-27.

 

 

Cette curieuse voiture, a été fabriqué à Liverpool pour le marché américain.

 

 

La série M, a été lancée par Hornby en 1927. Ce sont des trains bon marché, de forme simplifiée, sans tampons, ni sur les wagons ni sur les locos.

Les tenders portent le N°2528. Cette série subsistera jusqu’en 1963.

La forme de la locomotive évoluera régulièrement pendant cette période. Tous ces trains sont censés être mécaniques.

Une variante électrique sera toutefois commercialisée à la fin des années 1930.

Cette première locomotive avec sa fenêtre triangulaire est de 1928.

 

 

Après 1931, les fenêtres changent de forme et s’arrondissent.

 

 

Cette version électrique assez rare, avec pare-fumée, est de 1937.

 

 

Les deux locomotives suivantes, avec leurs doubles fenêtres et leurs pare-fumée, sont postérieures à 1937

 

 

 

Après 1950, ces locos recevront un embiellage simplifié et des tampons.

 

Entre 1937 et 1940, une version carénée, marquée PLM, coexistera avec le train série M classique.

 

 

Entre 1959 et 1963 une B mécanique, avec tampon à l’avant, copié sur la fausse BB électrique de 1954, viendra compléter la série M.

 

 

En Angleterre aussi, une série M a existée et des trains bon marché ont été fabriqué par HORNBY.

Ce train, avec son tender N°3435 est de 1942 et sera vendu jusqu’en 1950.

 

 

Cet autre train N°60 985, avec son tender British-Railway, date de 1948-1950

 

 

En France, les trains Express, sont des versions simplifiées de la série M, ils seront fabriqués entre 1933 et 1952.

Le pare-fumée date de l’après-guerre.

 

 

 

 

Accueil     Vapeur vive     Bing et Karl Bub   Train Sakai     Une rame Lionel    Loco U.S. en fonte   Trains C.R.    Trains LR    Autorails Joustra  

  Trains JEP     Trains Hornby    Petits trains Anglais    Trains Payá    PRIMUS ENGINEERING     Tracteurs UNSERE TAKSTRASSE  

 

 

 

 

 

Quelques autres petits trains anglais

 

Ce petit train est un mélange de plusieurs éléments d’origine britannique. 

La locomotive est de 1949, fabriquée par Wells-Brimtoy (A. Wells & Co. LtD. & Brimtoy LtD).

Les deux voitures vertes étaient fabriquées par Brimtoy entre 1914 et 1932.

Les autres éléments n’ont pas été identifiès.

 

 

La locomotive de droite est sans doute de Wells-Brimtoy. Les deux autres locomotives avec coque plastiques n’ont pas de marque visible.

Les tenders sont très disparates et non identifiés.

 

 

 

 

Accueil     Vapeur vive     Bing et Karl Bub   Train Sakai     Une rame Lionel    Loco U.S. en fonte   Trains C.R.    Trains LR    Autorails Joustra  

  Trains JEP     Trains Hornby    Petits trains Anglais    Trains Payá    PRIMUS ENGINEERING     Tracteurs UNSERE TAKSTRASSE

 

Réplique d’un train Payá

 

Les éditions Fabbri ont proposé, en 2005, aux lecteurs français, une série de jouets en fer blanc, répliques des jouets Payá des années 1920-1930.

Parmi ces jouets il y avait deux beaux wagons, un wagon citerne SHELL, modèle 1313, et un wagon de marchandises, modèle 1312, tous deux de 1939.

La locomotive est moins bien réussie, c’est une locomotive Crocodile, modèle 989, de 1930. Il lui manque les deux bogies avant et arrière, ce qui déséquilibre le modèle.

De plus, le modèle est totalement inapte à fonctionner sur un circuit. Le moteur n’a pas régulateur et il entraîne la locomotive à une vitesse trop grande pour prendre le moindre virage.

Pour un bon fonctionnement, j’ai remplacé le moteur initial par un moteur JeP nettement mieux adapté.

  

 

Le modèle original de Payá, de même taille, était mieux équilibré. Il existait soit avec un moteur mécanique soit avec un moteur électrique.

 

 

 

Accueil     Vapeur vive     Bing et Karl Bub   Train Sakai     Une rame Lionel    Loco U.S. en fonte   Trains C.R.    Trains LR    Autorails Joustra  

  Trains JEP     Trains Hornby    Petits trains Anglais    Trains Payá    PRIMUS ENGINEERING     Tracteurs UNSERE TAKSTRASSE    

 

 

 

Le train PRIMUS ENGINEERING

 

PRIMUS ENGINEERING est un jeu de construction, entièrement compatible avec Meccano, fabriqué en Angleterre par W. Butcher & Sons Ltd. de 1913 à 1926.

La particularité de ce jeu est d’allier aux pièces métalliques, des pièces en bois, en particulier, des pièces adaptées à la construction de wagons pour train en écartement I.

De 1923 à 1926, une boîte spéciale locomotive était également prévue. Cette locomotive était construite autour d’un moteur mécanique puissant dont le ressort était dans un cylindre extérieur au carter contenant le mécanisme.

 

     

 

 

 

 

 

A partir de 1920 une boîte spéciale châssis automobile était également prévue.

 

 

primus a   Primus m c 1   Primus mot chas 1

 

Primus Locomotive (2)     Primus Locomotive (4)     Primus Locomotive (1)

 

 

Accueil     Vapeur vive     Bing et Karl Bub   Train Sakai     Une rame Lionel    Loco U.S. en fonte   Trains C.R.    Trains LR    Autorails Joustra  

  Trains JEP     Trains Hornby    Petits trains Anglais    Trains Payá    PRIMUS ENGINEERING     Tracteurs UNSERE TAKSTRASSE    

 

 

 

 

Tracteurs UNSERE TAKSTRASSE

 

En 1960, en Allemagne de l’Est, à Schönebeck les entreprises VEB TRAKTORENWERK (VEB = Volks Eigener Betrieb : entreprise possédée par le peuple), lancent une gamme de jeux de construction métalliques dont l’élément fort est la boîte permettant la construction de deux tracteurs sous le nom UNSERE TAKSTRASSE.

 

  

 

De nombreux accessoires sont également proposés sous divers noms

saxonia3-1-8-12-06  saxonia3-2-8-12-06    saxonia3-a

 

     saxonia3-b

 

 

 

Accueil     Vapeur vive     Bing et Karl Bub   Train Sakai     Une rame Lionel    Loco U.S. en fonte   Trains C.R.    Trains LR    Autorails Joustra  

  Trains JEP     Trains Hornby    Petits trains Anglais    Trains Payá    PRIMUS ENGINEERING     Tracteurs UNSERE TAKSTRASSE