Accueil

 

Un tour dans l’Antre de Jean-Pierre

 

Lorsque nous avons fait construire, en 1982, j’était déjà poussé par le vice des collectionneurs et il me fallait de la place. Nous avions un grand sous-sol, j’ai pu m’en réserver une partie. Presque 6 m sur 4 m, cela me semblait très grand… tellement plus grand que ce dont je disposais jusqu’alors !...

J’avais beaucoup de passions :

La Paléontologie et la Géologie avec de nombreuses fouilles partout où je passais.

Les outils Mathématiques, de Calcul, de Mesure, de Dessin…

Les Jouets anciens de toutes sortes dont les trains et les Jeux de Construction Métalliques.

Ma grande pièce était devenue un Cabinet de Curiosité comme il y en avait dans les siècles précédents.

 

 

Elle fut vite trop petite et le Meccano fut rangé dans des placards à l’extérieur de la pièce. Une chance pour moi : Anne-Laure, ma femme, désirait depuis longtemps un salon avec une grande baie vitrée. Cet agrandissement de notre maison, effectué en 2004, allongea d’autant le sous-sol et je réussis à y libérer une place équivalente pour y aménager une autre pièce. Cela m’a permis de détasser un peu mes collections. J’y installais, entre autres, tous les Jeux de Construction autres que Meccano ainsi que le matériel nécessaire à la restauration des cartonnages souvent très abimés. Il y avait aussi de la place pour des Règles à Calcul et des Instruments de Mesure. J’avais beaucoup de place, bien assez pour un bon moment et je ne pensais pas m’agrandir davantage…

 

 

Pourtant, dix ans plus tard, quand Anne-Laure émit le désir d’une salle de bain plus grande et d’un bureau ensoleillé, j’étais tout à fait d’accord car le projet nécessitait des fondations profondes, qui sans trop de frais pouvaient être poussées jusqu’au sous-sol où je pouvais alors bénéficier d’un espace supplémentaire de 7,5 m sur 2,8 m. Contrairement aux deux autres qui étaient meublées avec des meubles de récupération et des étagères disparates,  je décidait de meubler cette nouvelle pièces de façon uniforme, afin de pouvoir y installer, à hauteur d’homme, un circuit pour mes trains en voie zéro. En dessous des grands placards de rangement, et au-dessus des vitrines.

 

 

Deux trains Hornby des années 50 en circulation sur le réseau :  D'abord une locomotive électrique BB-8501.

 

 

Puis une petite locomotive à vapeur et son tender de 1952 qui a survécu après plusieurs changements de couleur de 1933 à 1961. C’était mon premier train électrique… Mon Noël de 1952.

 

 

Et pour finir une autre video de l'Aérotrain des Chemins de Fer du Nord, qui n'a existé et fonctionné qu'à titre de prototype entre 1937 et 1939. Après la guerre, le projet ne fut jamais repris. Il fut remplacé par l'Aérotrain de Bertin.

Accueil